introduction

5167R
- Aquanaut
Remontage automatique

Lors de son lancement, en 1997, l’Aquanaut a fait sensation. Par son design jeune, moderne et inattendu. par son boîtier octogonal arrondi, inspiré du boîtier Nautilus. par son bracelet « tropical » façonné dans une nouvelle matière composite étanche et ultrarésistante à la traction comme aux ultraviolets.


Mouvement mécanique à remontage automatique. Calibre 324 S C. Date. Seconde au centre. Cadran brun structuré, chiffres appliques or avec revêtement luminescent. Bracelet «Tropical» en matière composite brune. Boucle déployante. Or rose. Couronne vissée. Fond verre saphir. Etanche à 120 m. Diamètre du boîtier (10h-4h) : 40 mm. Epaisseur : 8,1 mm.

Prix:

TOGGLE
Cette montre a été ajoutée à votre liste de sélection

Autres versions

Calibre

324 S C
Remontage automatique

Patek Philippe Calibre 324 S C - Recto
Recto Verso

324 S C
Remontage automatique

Date, seconde au centre. Diamètre : 27 mm. Epaisseur : 3,3 mm. Composants : 213. Ponts : 6. Rubis : 29. Réserve de marche : min. 35 h - max. 45 h. Rotor central en or 21 carats, remontage unidirectionnel. Balancier : Gyromax®. Alternances/heure : 28 800 (4 Hz). Spiral : Spiromax®. Signe distinctif : Poinçon Patek Philippe.

Savoir-faire

Finitions manuelles
Fabrication des cadrans

La fabrication des cadrans ne constitue pas une simple sous-branche de l’horlogerie. C’est un art en soi. Le cadran étant la partie de la montre qui nous «parle», il ne doit pas seulement être beau, mais aussi parfaitement lisible. La production et la finition des cadrans font appel à plusieurs savoir-faire artisanaux, ainsi qu’à des «recettes secrètes» transmises de génération en génération. Un cadran Patek Philippe exige 4 à 6 mois de fabrication et 50 à 200 opérations, dont des techniques de décoration.

Nous utilisons des cookies pour assurer certaines fonctionnalités, obtenir des statistiques et vous assurer la meilleure navigation sur notre site (voir nos Mentions légales). En poursuivant votre navigation sans modifier les réglages, vous acceptez notre utilisation des cookies.

OK