introduction

5370P
- Grandes Complications
Remontage manuel

Le chronographe à rattrapante figure – aux côtés du tourbillon et de la répétition minutes – dans le trio de tête des complications horlogères les plus difficiles à réaliser. Il faut un mécanisme très sophistiqué pour piloter les deux aiguilles de chronographe, dont l’une peut être stoppée pour mesurer un temps intermédiaire (ou conserver un temps de référence), tandis que l’autre poursuit sa course sans perdre la moindre fraction de seconde. lorsqu’on la libère, l’aiguille arrêtée «rattrape» l’autre trotteuse en un éclair et les deux aiguilles superposées continuent leur ronde d’un même élan.


Mouvement mécanique à remontage manuel. Calibre CHR 29-535 PS. Chronographe à rattrapante. Compteur 30 minutes instantané. Petite aiguille de seconde. Echelle tachymétrique. Cadran en émail véritable noir, chiffres Breguet appliques en or. Plaque de cadran en or 18 ct. Bracelet en alligator écailles carrées, cousu main, noir brillant. Platine. Fond verre saphir et fond plein interchangeables. Etanche à 30 m. Diamètre du boîtier : 41 mm. Epaisseur : 13,56 mm.

Prix:

TOGGLE
Cette montre a été ajoutée à votre liste de sélection

Calibre

CHR 29-535 PS
Remontage manuel

Patek Philippe Calibre CHR 29-535 PS - Recto
Recto Verso

CHR 29-535 PS
Remontage manuel

Chronographe à rattrapante. Compteur 30 minutes. Petite aiguille de seconde. Diamètre : 29,6 mm. Epaisseur : 7,1 mm. Nombre de composants : 312. Rubis : 34. Réserve de marche avec chronographe arrêté : min. 55 h - max. 65 h. Balancier : Gyromax®. Alternances/heure : 28 800 (4 Hz). Spiral Breguet. Signe distinctif : Poinçon Patek Philippe.

Savoir-faire

Finitions manuelles
Qu’entend-on par finitions manuelles?

Ce terme englobe une vaste gamme d’opérations de peaufinage et de décoration effectuées à la main afin de garantir la fonctionnalité et la précision à long terme des montres Patek Philippe, tout en soignant leur esthétique.

Communiqué de presse

Patek Philippe chronographe à rattrapante référence 5370

Avec leur mécanisme permettant de mesurer des temps intermédiaires sans interrompre le chronométrage global, les chronographes à rattrapante font partie depuis longtemps des spécialités Patek Philippe les plus prisées. C’était déjà le cas dans les années 1920 lorsque la manufacture présenta son premier chronographe- bracelet, qui était un chronographe à rattrapante. La nouvelle référence 5370 était donc attendue avec impatience par les collectionneurs, connaisseurs et passionnés de garde-temps très raffinés – d’autant que son mécanisme complexe bat sous un cadran en émail véritable noir.

Nous utilisons des cookies pour assurer certaines fonctionnalités, obtenir des statistiques et vous assurer la meilleure navigation sur notre site (voir nos Mentions légales). En poursuivant votre navigation sans modifier les réglages, vous acceptez notre utilisation des cookies.

OK