Cet épisode vous emmène à la découverte du nouveau bâtiment de production Patek Philippe à Plan-les-Ouates, de son importance dans la stratégie de la manufacture et du travail essentiel accompli dans ces murs.

Une manifestation d’indépendance

Le regroupement de toutes les activités de Patek Philippe à Plan-les-Ouates en 1996 a été orchestré par Philippe Stern, alors président de la manufacture.

Le nouveau bâtiment a été voulu et conçu conjointement par Philippe Stern, aujourd’hui président d’honneur, et son fils Thierry, président et quatrième génération des Stern à la tête de Patek Philippe. Il permettra à la manufacture familiale de conserver son indépendance et de poursuivre sa quête d’excellence horlogère.

Un chantier de grande envergure

Deux chiffres illustrent à eux seuls l’échelle de cette construction: le volume excavé correspond à 90 piscines olympiques et les coffrages couvriraient la surface de 15 terrains de football.

Ce nouveau bâtiment n’est pas seulement dévolu à la production. Il réserve de grands espaces à la préservation des savoir-faire horlogers traditionnels et des métiers de haut artisanat, à la formation et à la recherche dans les technologies de pointe. Il permet aussi de fabriquer et stocker tous les précieux composants destinés au service après-vente et à la restauration de pièces anciennes.

Une construction intelligente

Cet édifice au style contemporain fait un parfait usage de la lumière du jour, avec de grandes surfaces vitrées allant du sol au plafond à tous les étages. Ingénieurs, horlogers et artisans réunis en ce lieu disposent d’un nouvel outil bien conçu pour développer, produire et terminer les précieux garde-temps Patek Philippe.

Une véritable ruche

Le rez-de-chaussée et le premier étage sont dédiés à la fabrication et aux finitions manuelles des composants du mouvement, le deuxième étage à l’usinage, au polissage manuel et au montage des boîtiers, bracelets et autres composants de l’habillage, ainsi qu’au sertissage. Ces ateliers produisent aussi des pièces de rechange.

Le troisième étage abrite notamment l’entité Patek Philippe Advanced Research, consacrée aux nouveaux matériaux et nouvelles technologies, ainsi que le prototypage.

Le quatrième étage offre de la place à des artisans arrivés au sommet de leur art pour pratiquer et transmettre les métiers de haut artisanat comme la gravure main, l’émaillage et le guillochage.

Avec son cinquième étage doté d’un restaurant panoramique et ses quatre étages souterrains (deux pour les locaux techniques, deux pour le parking), le bâtiment comprend dix niveaux – soit une surface totale d’environ 139355 m2.

Une montre commémorative

L’achèvement de cet édifice a été célébré par le lancement de la Calatrava référence 6007A en acier, avec calibre automatique 324 S C, une série limitée à 1000 exemplaires.

Nous utilisons des cookies pour assurer certaines fonctionnalités, obtenir des statistiques et vous assurer la meilleure navigation sur notre site (voir nos Mentions légales). En poursuivant votre navigation sans modifier les réglages, vous acceptez notre utilisation des cookies.

OK